Chéva Berakhot un soir de Seder Couvercle de casserole Mouktsé Un Goy qui laisse de l'argent Chabbat Nom erroné sur la Ketouba

Utiliser une huile non comestible

Category: // By Rabbi: הרב ירון אשכנזי // Answer date: 20.06.2021

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email

Question:

Chalom Rav, on vend actuellement de l’huile d’olive qui n’est pas consommable. Je voulais savoir si on peut utiliser cette huile pour allumer la Hanoukia ?

Answer:

Chalom ouvrakha, votre question est très intéressante et nous allons essayer de savoir quelle est la meilleure façon d’allumer les lumières de Hanouka.
Cette mitsva extraordinaire sur laquelle le traité de Chabbat 23b écrit : « celui qui fait attention aux lumières de H’anouka méritera des enfants Talmidé H’akhamim (sages dans la Torah). La Question que tout le monde pose sur cette Guémara, c’est que la majorité des gens accomplissent la Mitsva d’allumer les Nérot (lumières) de H’anouka, et pourtant pas tous , et même peut-être une minorité ont des enfants Talmidé H’akhamim ? Dans le Kountras de Rabbi Ytsh’ak le non-voyant (fils du Raavad), il dit au nom d’Eliahou Anavi zah’our Létov, que les paroles de nos Sages sont véridiques et qu’il est vrai que la plupart des gens allume la H’anoukia, la plus grande partie s’acquitte de cette Mitsva. Cependant, très peu viennent à être pointilleux comme il se doit sur tous les détails de cette Mitsva. Il rapporte là-bas 15 conditions pour pouvoir s’acquitter comme il se doit. Aussi, il est certain qu’il faut faire très attention à l’huile qu’on utilisera pour l’accomplir comme il se doit. Le Rachba (Chabbat, 20b) écrit clairement que l’on peut se servir de la cire pour préparer des bougies pour allumer les lumières de Chabbat. Le Méiri écrit également la même chose. En fait, le problème est que la Michna note qu’on ne peut allumer avec de la cire. A cela, ces2 Richonim explique que cela parle d’utiliser de la cire comme de l’huile, en le faisant fondre et d’y déposer une mèche. On voit de cela en tous cas, que l’on n’a pas besoin que le combustible utilisé soit comestible. Bien que le Maharal de Prague dans son œuvre « Ner mitsva » invalide la bougie en cire pour H’anouka , le Rama note explicitement la Halakha, au début du siman 473 que cela est valable.
De plus, le Ben Ich Hai, parachat Vayéchev, 12 marque qu’une huile qui est amère et non buvable pourra être utiliser pour H’anouka. Par contre, si on a laissé de l’huile sous son lit, on ne pourra pas allumer avec. En effet, tout aliment laissé sous un lit ne peut être mangé, car on considèrera qu’il y a un Rouah’ Raa sur celui qui le consomme. De ce fait, comme il y a sur elle du Rouah’ Raa, on ne peut la prendre pour en faire une Mitsva qui est comme un cadeau à Achem.
Aussi, il est vrai que le Choulh’an Aroukh, Orah’ Haïm, 154, à propos de la veilleuse de la synagogue, rapporte qu’on ne pourra pas prendre une huile dans laquelle une souris est tombée et qui est morte dedans. Le Michna Broura, siman 473, séif Katan 3 l’écrit aussi pour les Nérot de H’anouka. Aussi, comme on l’a vu dans le Ben Ich H’ay, certains veulent étendre cet interdit sur toutes les huiles qui ne peuvent être consommée. C’est ainsi que livre Avo Bam, tome 2, siman 5 étend cet interdit même sur les huiles « Lamaor », c’est à dire les huiles qui ne servent que pour allumer et ne peuvent être consommée. Elles sont faites à partir d’olives de très mauvaises qualité et que la date de consommation a expiré.
D’un autre côté, le Rav Ovadia Yossef dans le Yabia Omer, Yoré Déa, siman 9, permet de prendre une huile qui était sous un lit. Surtout, qu’aujourd’hui le par terre est carrelé. En effet, certains pensent que seulement autant des H’akkhamim de la Guémara où le sol était de terre meuble, il y avait une crainte que le Rouah’ Raa vienne résider sur l’aliment ; mais aujourd’hui, il n’y a plus à craindre cela. Aussi, le Yalkout Yossef, H’anouka, 473, 12 écrit clairement qu’il n’y a pas non plus de problème en ce qui concerne cet huile lamaor, qui n’est pas comestible.

Skip to content